LA LISTE

(The List)

Traduit de l'américain par Annik

De JoAnn BACA

 

 - Voilà ma liste.

Vincent regarda sans comprendre la feuille dactylographiée qui venait de lui être mise entre les mains, puis leva les yeux vers Catherine. Il était assis à sa table, absorbé dans l'écriture de son journal, quand elle avait fait irruption, sans même un "Est-ce que je peux entrer?". Il était un peu mortifié d'avoir été si occupé à penser à elle qu'il ne l'avait pas sentie arriver En-Bas. Il n'avait même pas pris conscience de sa présence avant qu'elle ne soit tout près de lui. C'était rare qu'elle arrive à le surprendre ainsi, heureusement, car il trouvait cela très déstabilisant. Il préférait être prévenu ("alerté" serait peut-être un terme un peu fort) à l'avance de son arrivée pour avoir le temps de se préparer à affronter l'afflux d' émotions qui l'assaillait à travers leur Lien chaque fois qu'elle était près de lui. Et cette visite était non seulement inattendue, mais totalement déconcertante. De quoi était-elle en train de lui parler? Une liste, quelle liste?

- Catherine? Je… ne comprends pas…

Elle se laissa tomber sans cérémonie sur son lit, l'obligeant à se tordre le cou pour la regarder. Elle ne bougeait pas, et il dut finalement se lever et tourner sa chaise pour lui faire face. Le lit étant placé sur une estrade, il était forcé de lever légèrement la tête vers elle. Il se trouvait privé du subtil avantage conféré par sa taille dans le conflit permanent de volontés qui l'opposait à ce bout de femme obstiné, et il sentait bien qu'elle était ravie de lui avoir ainsi confisqué sa "position dominante". Catherine poussa encore son avantage en se penchant en avant, l'obligeant à se reculer contre le dossier de sa chaise pour maintenir la distance entre eux. Elle s'amusait visiblement beaucoup, et il ne pouvait pas y faire grand chose à part se lever et s'éloigner, lui concédant ainsi la victoire. Il se résolut, comme l'aurait inélégamment dit Kipper, à "encaisser" et à faire avec.

- Je sais que tu ne comprends pas, Vincent, mais ça va venir. Tu te souviens de mon amie Edie? Quand elle a une décision difficile à prendre, elle fait une liste. D'un côté elle marque tous les arguments en faveur de la décision, et de l'autre tous les arguments contre. Ca l'aide beaucoup de voir ainsi noir sur blanc des arguments qui sans cela lui tourneraient dans la tête sans résultat. Elle dit que cela clarifie parfois tellement la situation que le bon choix en devient évident. Je crois que c'est une excellente idée, et que cela pourrait nous aider pour une décision dont nous avons évité de discuter jusqu'à maintenant.

Complètement perdu, Vincent baissa les yeux vers la feuille qu'il tenait en mains, dans l'espoir de comprendre. Ce qu'il lut le fit sursauter.

En haut de la feuille était écrit: Décision à prendre: Dois-je aller vivre En-Bas.

En dessous, la page était divisée en deux colonnes, intitulées Contre et Pour. Son regard s'arrêta sur l'unique argument de la colonne des Contre.

Vincent est têtu, et il a peur. Il est persuadé que ma vie En-Haut a plus d'importance pour moi qu'elle n'en a en réalité. Cela va être un combat de tous les instants pour arriver à le convaincre qu'il a tort. Qu'il a tort pour tout sauf son amour pour moi.

La colonne des Pour était beaucoup plus fournie.

Pour:

1) J'aime Vincent 

2) Vincent m'aime.

3) Nous devrions être ensemble.  

4) Je ne suis pas vraiment heureuse quand je ne suis pas avec lui.  

5) Je ne crois pas qu'il soit vraiment heureux quand il n'est pas avec moi..  

6) Vincent est plus important pour moi que qui que ce soit ou quoi que ce soit d'autre dans ma vie.  

7) Je suis prête à faire tous les changements nécessaires dans ma vie pour pouvoir être avec lui.  

8) Je suis assez forte pour affronter Père sur cette question (avec l'aide de Vincent).  

9) Je mérite ce qu'il y a de mieux dans la vie, et Vincent est ce qu'il y a de mieux.  

10) Vincent mérite ce qu'il y a de mieux dans la vie, mais il y a des chances pour qu'il se contente de moi.  

11) J'ai des compétences qui peuvent être utiles à ma famille d'En-Bas.  

12) Ma famille d'En-Bas est exactement cela pour moi: ma famille.  

13) J'aime la lumière des bougies, le thé de William, les réunions du Conseil, les récitals des enfants, les cascades, le meilleur endroit qui soit pour écouter les concerts dans le parc, le son de la voix de Vincent tard le soir (et tôt le matin).  

14) Ce serait moins dangereux pour Vincent si je passais plus de temps En-Bas. 

15) J'adore mon travail, mais il nous coûte trop cher à tous les deux. J'ai des compétences négociables, je trouverai facilement un autre emploi.  

16) C'est dangereux de grimper jusqu'à mon appartement (Vincent ne rajeunit pas). 

17) Je ne rajeunis pas.  

18) J'aime Vincent.  

19) J'aime Vincent.  

20) J'aime Vincent.

Il restait immobile, fixant le bas de la page, et Catherine se pencha vers lui pour murmurer.

- En fait la colonne des Pour devrait être plus longue, mais comme cela devenait un peu répétitif là, vers la fin, j'ai arrêté à vingt. Elle était si près de lui que son souffle fit voler sa frange, le faisant cligner des yeux. Il les ferma de nouveau pour tenter de retenir les larmes qui menaçaient, mais quand elle s'agenouilla devant lui pour embrasser ses paupières tremblantes, les larmes échappèrent à son contrôle et coulèrent sans retenue le long de ses joues. Quand il rouvrit les yeux, il vit que la bravade qui avait soutenu Catherine jusqu'ici l'avait abandonnée, il y avait tant de supplication dans le regard qu'elle fixait sur lui qu'il en eut le cœur serré. Il n'y avait qu'une seule chose à dire.

- Catherine…je crains…que tu ne te sois trompée.

Elle ferma à son tour les yeux, se préparant à affronter l'inévitable déception, la discussion stérile qui allait suivre, et le désespoir qui d'ores et déjà menaçait de l'envahir. Levant une main, Vincent lui caressa doucement la joue et elle ouvrit des yeux étonnés. D'un geste il l'avait sortie de son introspection, il avait maintenant toute son attention.

- Cette liste est inexacte. Je vais la rectifier pour toi.

Il se leva et retourna vers sa table. Il prit son stylo et marqua quelque chose sur la feuille, puis se rassit et la tendit à Catherine. Elle rassembla ses forces pour affronter ce qu'il avait écrit et regarda..

Vincent avait barré la colonne Contre d'une grande croix noire.

Les yeux bleus et les yeux verts se rencontrèrent dans un brouillard de larmes, et la liste tomba oubliée sur le sol.

FIN

  

 

Retour aux Contes

Retour au Sommaire

 

 

Version Originale